fbpx

La Presse – Un riesling avec une touche québécoise

Le devoir Riesling 2017 domaine wach

Il y a des dizaines de rieslings d’Alsace en vente au Québec, mais celui-ci a une touche de chez nous.

La sommelière Jessica Ouellet, originaire de Windsor, en Estrie, participe à la production du domaine familial Wach, dirigé par son conjoint.

Elle a en effet rencontré le vigneron alsacien lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande en 2013. Les amoureux sont maintenant installés au vignoble familial en Alsace.

La cuvée appelée Andlau est un riesling village, mais Pierre Wach s’attend à ce que cette parcelle soit classée premier cru advenant la création prochaine de cette catégorie.

Car les vignes se trouvent au pied de celles du grand cru Wiebelsberg et le sol, complexe, est similaire.

Ça se sent dans le verre. Le vin s’ouvre sur un bouquet expressif aux parfums d’agrumes, de fleurs d’oranger et d’une pointe lactée. L’attaque fraîche, sans sucre résiduel, fait place aux fruits jaunes, mûrs, et à une pointe minérale. Savoureux!

Domaine Wach Riesling Andlau 2017, 25 $ (13921167)

Retour haut de page